Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Jeux et loisirs

Le poker d'as

Vous êtes ici : » » Le poker d'as ; écrit le: 25 février 2012 par La rédaction

Le poker d'as2joueurs ou plus

Matériel :

5 dés de poker

Ce nom est une déformation des mots anglais poker dice, dés de poker. Les dés du poker d’as, au nombre de cinq, portent sur leurs six faces : un as, un roi, une dame, un valet, un 10, un 9.



On tire avec un seul dé pour savoir dans quel ordre les participants joueront. Par la suite, c’est le perdant de la partie précédente qui débutera.

Le premier joueur jette les cinq dés. Il peut conserver son jeu ou reprendre tout ou une partie des dés pour les lancer une deuxième ou même une troisième fois afin de rechercher une combinaison plus forte. A la troisième fois, il a la faculté de reprendre le ou les dés qu’il avait conservés au premier ou au deuxième coup.

L’as joue le rôle d’un joker : il peut remplacer n’importe quelle figure pour former une combinaison. Mais lorsque deux combinaisons sont identiques, celle qui est « pure » (sans as) l’emporte sur l’autre.

Les combinaisons

Voici, par ordre de valeur décroissante, les différentes combinaisons :

1.     le quinton, qu’on appelle encore le pointu ou la quinte : cinq figures semblables (ou quatre figures semblables et un as ; trois figures semblables et deux as, etc.) ;

2.     le carré : quatre figures semblables (ou trois figures semblables et un as, etc.) ;

3.     Le full ou plein : un brelan et une paire. Par exemple, trois dames et deux 10 (full aux dames par les 10), etc. Le full aux rois par les 9 bat tout full aux dames même par les valets ;

4.     Le brelan : trois figures semblables et deux figures différentes (les as étant exclus de ces deux dernières car, ajoutés au brelan, ils donneront un quinton ou un carré) ;

5.     La séquence : lorsque les cinq dés sont différents. La séquence à l’as (as-roi-dame-valet-10) l’emporte sur la séquence au roi (roi-dame-valet- 10-9 ou as-dame-valet-10-9) ;

6.     Deux paires : par exemple, deux rois et deux 10. Quand deux paires sont identiques, c’est le cinquième dé qui détermine le joueur gagnant ; mais, comme pour le full, les paires de rois par les 9 battent les paires de dames même par les valets ;

7.     La paire : celle des rois est la plus forte puisque deux as donneraient un brelan avec le plus fort des trois autres dés.

Le joueur qui a la combinaison la plus forte gagne la partie.

Lorsque deux joueurs ont un jeu de même valeur, le gagnant est désigné par un coup sec.

Vidéo : Le poker d’as

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le poker d’as

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles