➔ Jeux et loisirs

Le Hex

> > Le Hex ; écrit le: 11 janvier 2012 par La rédaction


Le jeu de Hex est d’invention récente, comparé à certains jeux de stratégie comme les Échecs ou les Dames. Un chercheur danois, Piet Hein, le présenta pour la première fois en 1942 à ses étudiants de l’institut de Physique théorique de Copenhague. Ce jeu, qu’il appela « Polygone », devint rapidement populaire au Danemark grâce à la revue Politiken, qui très vite en proposa régulièrement une rubrique à ses lecteurs.
En 1948, sans connaître l’existence du « Polygone » au Danemark, un étudiant américain, John Nash, proposa ce même jeu à ses camarades de l’université de Princeton. Sous le nom de « Nash », le jeu obtint très vite un vif succès aux Etats-Unis, et fut joué dans tout le pays. Dans les années 50, ce jeu finit par être généralement connu sous le nom de Hex, en raison des hexagones qui le composent.
• 2 Joueurs

• 10 mn/1 h

MATÉRIEL

Un plateau de jeu, constitué d’un losange composé de 11 rangées de 11 hexagones. (Deux côtés opposés du plateau de jeu représentent le camp des pions noirs, les deux autres celui des pions blancs. Les 4 hexagones des coins du losange sont communs aux deux camps.) 61 pions blancs et 60 pions noirs.

BUT DU JEU

Être le premier à créer une chaîne de pions ininterrompue de sa couleur, allant d’un bord à l’autre du plateau de jeu.


REGLES

Déroulement de la partie

Les joueurs sont désignés par la couleur de leurs pions. Avant de commencer la partie, on tire au sort pour savoir qui est Blanc, à qui revient l’avantage de débuter.
A tour de rôle, les joueurs placent un de leurs pions sur n’importe laquelle des cases hexagonales du plateau de jeu, selon les règles suivantes :
•    On ne peut pas poser un pion sur une case déjà occupée.
•    Un pion posé ne peut être ni pris ni déplacé.
•    La chaîne peut être sinueuse, les pions devant uniquement être en contact par un des côtés de l’hexagone où ils sont posés. Un pion a 6 liaisons possibles.
A noter qu’une partie ne peut se solder par un match nul, car un joueur ne peut gêner son adversaire qu’en réalisant sa propre chaîne.

STRATÉGIE

Occuper la case centrale F6 représente un avantage tel que certains joueurs l’interdisent au Blanc (qui possède en outre celui de jouer en premier). Sans être aussi déterminante, l’occupation des autres cases centrales représente un atout certain qu’il ne faut pas négliger. Afin de ne pas être rapidement contraint à un jeu purement défensif, il est préférable de ne pas chercher, lors des premiers coups, à réaliser tout de suite une chaîne ininterrompue.

Les noirs ont établi une chaîne d'un bord à l'autre du plateau de jeu : ils ont gagné

← Article précédent: Le Halma Article suivant: LE JEU DE L'HYÈNE


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles