Jeux : le tlachtli

> > Jeux : le tlachtli ; écrit le: 8 mars 2012 par La rédaction

12  à 20 joueurs

Matériel : 1 grosse balle assez légère

On ne connaît pas exactement l’origine de ce jeu spécifiquement mexicain qui se jouait déjà au XVIe siècle lorsque débarquèrent les conquérants espagnols, Cortès et ses hommes. Ceux ci furent très surpris de voir que les Mexicains jouaient avec une balle pleine qui rebondissait. Ce curieux matériau qu’ils igno­raient jusqu’alors n’était autre que le caoutchouc.

Le jeu de tlachtli était alors un magnifique spectacle. Les joueurs étaient revê­tus de costumes très colorés.

Deux équipes s’affrontaient sur un champ environ deux fois et demie plus long que large, qui était entouré d’une haute barrière. Le jeu consistait à faire pas­ser le ballon à l’intérieur d’un anneau de pierre scellé perpendiculairement à un mur latéral. C’est cette caractéristique qui a inspiré le jeu de basket-ball, mais à cette époque, les joueurs ne devaient s’aider ni de leurs mains, ni de leurs pieds, ni de la tête et seulement jouer des hanches, des coudes, des épaules et du dos.

Le gagnant pouvait exiger du public ou de l’équipe perdante des cadeaux somptueux, mais le capitaine perdant devait être sacrifié à Xoloti, le dieu du jeu, afin de calmer sa colère. Ce jeu donnait lieu à des paris insensés : terres, or, bijoux, esclaves ou femmes.

C’était un jeu dangereux, car la balle, qui pesait plus de deux kilos, faisait sou­vent des blessés, notamment aux genoux et aux bras, malgré les protections dont se paraient les joueurs.

Dans la mythologie aztèque, le monde était un vaste terrain de jeu et la balle symbolisait l’astre principal, soleil ou lune. Pour les Indiens mexicains en parti­culier, le ciel était un tlachtli sacré, et les étoiles les jouets des divinités. Aujour­d’hui, ce jeu, très difficile, est encore joué par certaines populations lors de fêtes religieuses.

Voici la règle de ce jeu dans sa version moderne et simplifiée.

On délimite une surface de 45 mètres sur 18 mètres, que l’on partage en deux parties égales par une ligne parallèle au petit côté. Chacun des camps est à nouveau divisé dans le même sens en deux parties égales. Si les joueurs sont moins nombreux que 20, on diminue proportionnelle­ment la surface du terrain :

16 m x 40 m pour 18 joueurs

14.5  m x 36 m pour 16 joueurs

12.5  m x 31 m pour 14 joueurs

11 m x 27,5 pour 12 joueurs

Les joueurs de chaque équipe se répartissent uniformément sur leurs deux zones avant et arrière. Les deux « centres » mettent en jeu la balle en la lançant en l’air. Les joueurs de chaque équipe doivent alors s’ef­forcer de la faire entrer dans leur propre zone arrière sans qu’elle louche terre, en se faisant des passes de joueur en joueur. Mais pour cela, ils n’ont pas le droit de la toucher ni avec les mains, ni avec les pieds, ni avec la tête. Ils utilisent uniquement les coudes, les épaules, les hanches, le dos et les genoux.

l’équipe qui réussit à faire entrer la balle dans sa zone arrière marque 1 point. La partie se joue en 5 points.

Pour rendre le jeu plus facile, on peut autoriser l’usage des mains à condition qu’elles ne bloquent pas la balle, mais lui donnent seulement l’occasion de rebondir en l’air.

Vidéo : Jeux : le tlachtli

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jeux : le tlachtli

← Article précédent: Jeux : la football indien Article suivant: Jeux : Le petit Poucet


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site