Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Jeux et loisirs

Le Tablut

Vous êtes ici : » » Le Tablut ; écrit le: 11 janvier 2012 par La rédaction

Ce vieux jeu Scandinave a survécu jusqu’à nos jours en Laponie. Il met symboliquement en scène Russes et Suédois, évoquant les guerres qui opposèrent ces deux puissances au xvni’ siècle, pour la suprématie sur la Baltique.

MATÉRIEL

Un échiquier, ou un carton quadrillé de 9 cases de côté, dont la case centrale (le « Konakis ») est encadrée d’un trait plus épais. 8 pions blancs – les guerriers suédois -, un Roi blanc emprunté à un jeu d’Echecs – le roi de Suède – et 16 pions noirs – les guerriers moscovites.



BUT DU JEU

Pour les Moscovites, s’emparer de la personne du Roi. Pour les Suédois, aider le Roi, en le protégeant, à atteindre une case de la périphérie du diagramme.

RÈGLES

Disposition du jeu

Les rôles respectifs sont tirés au sort. Les joueurs disposent alors leurs pièces sur le plateau. Les Suédois sont encerclés par les Moscovites.

Le Tablut

Disposition initiale

Déplacement des pièces

Les joueurs déplacent leurs pièces horizontalement ou verticalement, d’un nombre de cases de leur choix. Les distances de déplacement ne sont limitées que par les cases occupées, infranchissables. La case centrale est franchissable, mais seul le Roi a le droit de s’y arrêter.

Le Tablut

Déplacement des pièces

Prise des pions adverses

Un pion est pris lorsque deux pions adverses parviennent à l’encadrer, sur une même ligne. La pièce prise est automatiquement sortie du jeu. En revanche, un pion peut se glisser entre deux pièces ennemies sans courir le moindre danger.

Le Tablut

Prise du Roi

Pour être pris, le Roi doit être encadré par quatre pions ennemis, ou être acculé au Konakis par trois pions ennemis.

Déroulement de la partie

Les Suédois jouent les premiers. Les joueurs déplacent une pièce à la fois, chacun à leur tour. Les pions « moscovites » essaient d’interdire au Roi tout accès au périmètre de l’échiquier, de le capturer, et de capturer les pions adverses. Les pions «suédois» protègent leur Roi, et essaient de capturer les pions ennemis afin de lui ménager un accès vers la périphérie. Lorsque c’est chose faite, le joueur annonce « Raichi », afin de prévenir son adversaire du danger. Le Roi peut participer à la prise d’un pion ennemi.

Fin de la partie

La partie s’interrompt au bénéfice des Suédois lorsqu’ils ont réussi à libérer pour leur Roi deux voies possibles vers le bord du terrain, situation imparable par l’adversaire. Les Moscovites l’emportent dès qu’ils ont réussi à capturer le Roi.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles