/*

Le Seesa

Vous êtes ici : Accueil » damier » Le Seesa
Le Seesa

Ce jeu oriental survit de nos jours dans l’est de l’Afrique, aux confins de l’Éthiopie, limite extrême de l’ancien Empire romain dont, semble-t-il, il est originaire.

MATÉRIEL

Un damier carré de 7 cases de côté, 24 pions blancs et 24 pions noirs.

BUT DU JEU

S’emparer des pions de l’adversaire, tout en protégeant ses propres pièces.

RÈGLES

Disposition du jeu

Les deux joueurs se placent de part et d’autre du damier, et tirent au sort la couleur de leurs pions. Le joueur « Blanc » dispose à son gré deux pions sur deux cases du damier. Le joueur « Noir » l’imite, et cette opération se renouvelle jusqu’à ce que tous les pions soient placés. La case centrale doit toujours rester vide.

Déplacement des pions

Les pions se déplacent d’une case à la fois, horizontalement ou verticalement. Ils peuvent accéder à n’importe quelle case bre, y compris la case centrale.

Diagramme I : Déplacement d’un pion

Prise des pions adverses

lorsqu’on parvient à encadrer un pion ennemi entre deux de ses propres pions, celui-ci est retiré du jeu. Le pion dont le -nouvement a entraîné la prise d’un pion adverse, ou la prise simultanée de pluseurs pions adverses, peut effectuer sur-le-champ un nouveau mouvement.


Diagramme 2 : Exemples de prise d’un pion blanc par les Noirs

Diagramme 3 : Prise simultanée par les Noirs de 2 pions blancs

Le pion occupant la case centrale est imprenable. Un pion peut se glisser entre deux pions ennemis sans courir aucun risque.

Déroulement de la partie

Les Blancs jouent en premier. Tour à tour, les joueurs déplacent un pion, dans le but de capturer des pions adverses, tout en essayant de protéger leurs pro¬pres pions. Lorsqu’un joueur est complètement bloqué par son adversaire, celui-ci doit rejouer de manière à dégager le jeu.

Fin de la partie

La partie s’interrompt lorsqu’un joueur capture le dernier pion de son adversaire. Si les deux joueurs ont réussi à édifier une barrière, la partie cesse automatiquement, et le joueur ayant capturé le plus grand nombre de pions est déclaré gagnant.

STRATÉGIE

Une tactique fréquente consiste à édifier une ceinture hermétique de pions, derrière laquelle on peut déplacer ses autres pions sans danger. Cette pratique est le principal défaut du Seega, car, en préparant ce type de barrière dès la phase de disposition des pièces, on limite l’intérêt de la partie.

VARIANTE

Le même jeu peut se pratiquer sur un damier carré de 9 cases de côté, chaque participant disposant de 40 pions.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié