Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Jeux et loisirs

Le Poker d'As

Vous êtes ici : » » Le Poker d'As ; écrit le: 12 janvier 2012 par La rédaction

Le nom de ce jeu est une déformation de l’appellation anglo-saxonne qui désigne les dés spéciaux avec lesquels on y joue, « poker Dice ».
• 4/S joueurs
• 10 mn

MATÉRIEL

Cinq dés spéciaux portant les figures suivantes : As, Roi, Dame, Valet, 10 et 9 ; jetons.



BUT DU JEU

Comme au poker, réaliser les meilleures combinaisons possible.

RÈGLES

Valeur des combinaisons

Il existe sept combinaisons, classées par ordre décroissant :

– Le poker (également appelé Quinte ou Pointu) = cinq figures semblables.
– Le Carré = quatre figures semblables.
– Le Full ou Plein = un Brelan et une Paire.
– Le Brelan = trois figures semblables et deux différentes.
– La Séquence = cinq dés différents.
– Deux Paires = deux fois deux figures identiques.
– Une Paire = deux figures identiques.

Déroulement de la partie

Après avoir misé, le premier joueuh jette les dés autant de fois qu’il le désire, jusqu’à obtention d’une combinaison satisfaisanté. Pour le battre, son ou ses adversai¬res doivent réaliser une meilleure combinaison, en moins de lancers.

L’évaluation des points se fait conformément aux combinaisons. En cas d’éga¬lité, la valeur des figures entre en jeu, l’As étant la plus haute et le 9 la plus basse.
Exemples :
– Un Brelan d’As est supérieur à un Brelan de Rois.
– La Séquence As-Roi-Valet-10 l’emporte sur la Séquence Roi-Dame-Valet-10-9.
– Deux Paires de Dame-Valet sont supérieures à deux Paires 10-9.
Si deux Paires sont identiques (d’un joueur à l’autre), elles sont départagées par le cinquième dé.

Fin de la partie

Le joueur réalisant la meilleure combinaison gagne la partie et encaisse, de la part des autres joueurs, un nombre donné de jetons. En cas d’égalité, les ex aequo rejouent un coup sec.

VARIANTE

Le poker-Joker

Cette variante fait parfois partie des règles du poker d’As lui-même. Elle est néanmoins facultative. A toutes les combinaisons précédentes on rajoutera IAs, qui tient lieu de Joker.
– Un poker peut être obtenu avec trois Dames et deux As, par exemple : il équivaudra à cinq Dames.
– Dans un Carré, une des quatre figures peut être remplacée par un As.
Cela dit, il ne peut exister de Paire d’As car, combinée avec un des trois dés les plus élevés, elle permet de faire un Brelan.

Le poker d’As menteur

Pour ce jeu qui suit les règles du traditionnel poker menteur, on utilise un cornet ou quelque chose d’équivalent.
Il s’agit, en cherchant à réaliser les mêmes combinaisons que celles du poker d’As, auxquelles on ajoute celles du poker-Joker, de cacher aux autres joueurs le résultat de son jet, en soulevant légèrement le cornet, par exemple. On annonce la combinaison, vraie ou fausse. Libre au voisin de gauche de l’accepter ou de la refuser.
– S’il la refuse, il dira : « Bluff! »
La combinaison sera découverte. S’il est dans le vrai, le «menteur» lui paie un jeton ; s’il s’est trompé, il doit verser un jeton au pot.
– S’il l’accepte, au bout de quelques secondes, il sera le seul, en prenant les dés pour lui- même, à voir si l’annonce était vraie ou fausse. Maintenant, il lui faudra faire une meilleure combinaison que le premier joueur. Et ainsi de suite.
Vraie ou fausse, une combinaison est validée à partir du moment où elle n’est pas remise en question par le voisin de gauche du joueur. Chacun recevant le même nombre de jetons (10, par exemple), celui qui n’en possède plus est éliminé. A chaque tour, la meilleure combinaison emporte le pot.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles