Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Jeux et loisirs

le football

Vous êtes ici : » » le football ; écrit le: 9 mars 2012 par La rédaction modifié le 14 novembre 2014

le football2 équipes de 11 joueurs

Matériel

1 ballon réglementaire, 2 buts



l’ancêtre du football serait la choule ou soûle du Moyen Age, un jeu assez violant dans lequel les joueurs d’une équipe défendaient leur camp contre l’in­trusion d’une balle (ou objet similaire) que cherchait à faire rentrer une équipe adverse.

a la Renaissance, le calcio florentin était déjà plus structuré, chaque joueur ayant sa place et son rôle sur le terrain.

le football moderne est né en 1863 en même temps que la Football Associa­tion qui mit en place les règles du jeu et dès 1872 était créé au Havre le pre­mier club de football français sous le nom de Havre Athletic Club (HAC). La création de la Fédération Internationale de Football (FIFA) remonte à 1919. Aujourd’hui, le football est un jeu et un sport universels. C’est le sport numéro un en France où il compte plus de 2 millions de licenciés.

les lois du football, dont l’international Board est le gardien vigilant, sont au nombre de dix-sept. Elles sont universelles et assez fréquemment retouchées. Nous en donnons ici l’essentiel pour conduire un match d’amateur ou pour suivre intelligiblement un match à la télévision.

Le terrain

Le terrain occupe une surface de 90 à 120 mètres de longueur sur 4b il 90 mètres de largeur.
Sur le terrain sont délimitées :
–    la surface de but, de 18,32 mètres de longueur (soit 5,50 mètres de chaque côté du but) sur 5,50 mètres de largeur ; elle est située devant le but à l’intérieur du terrain ;

–   la surface de réparation, qui enveloppe la surface de but et dont les dimensions sont de 16,50 mètres en largeur et 40,32 mètres en lon­gueur (II mètres de part et d’autre de la surface de but).

Le but est situé à l’extérieur du terrain ; il a une largeur intérieure de 7,32 mètres et une hauteur de 2,44 mètres.

 Le ballon

Le ballon, sphérique, est constitué d’une vessie gonflable enveloppée d’une calotte de cuir ou d’une autre matière agréée. Sa circonférence doit être de 68 à 71 centimètres et son poids peut varier entre 393 et 453 grammes.

Les participants

Les joueurs forment deux équipes de onze personnes dont un gardien de but.

Chaque équipe peut faire appeler des remplaçants en cours de match, mais ensuite les joueurs remplacés ne pourront plus prendre part au jeu.

L’équipement des joueurs

Les joueurs ne doivent porter aucun objet dangereux, en particulier les chaussures sont soumises à une réglementation stricte.

L’arbitre

C’est lui qui dirige le match. Il chronomètre la durée de la partie dont il règle le déroulement ; il veille au respect du règlement et a le pouvoir de sanctionner. Ses décisions sont sans appel.

Les juges de touche

Deux juges de touche secondent l’arbitre en lui signalant, à l’aide d’un drapeau et chacun dans sa zone, les sorties en touche, les hors-jeu et l’équipe à laquelle revient le droit de tirer un corner, ainsi que les fautes commises à proximité.

La durée de la partie

La partie se déroule en deux mi-temps de 45 minutes (40 minutes pour les juniors). L’arbitre peut y ajouter le temps qu’il estime avoir été perdu pour un motif quelconque. Il a également la faculté de décider une pro­longation pour permettre l’exécution d’un penalty. On observe un repos de 5 minutes entre les deux périodes du 45 minutes, mais là aussi une prolongation décidée par l’arbitre est auto risée.

 Le coup d’envoi

Remise en jeu après un but – Balle à terre
L’arbitre tire au sort, avec une pièce de monnaie et en présence dot deux capitaines, le choix du côté et le coup d’envoi. Celui qui gagne choisit soit son camp, soit de tirer le coup d’envoi, en laissant l’autre choix à son adversaire.
Le ballon est placé au centre du terrain. Au signal de l’arbitre, le joueur qui revient le coup d’envoi donne le premier coup de pied dans le ballon. Tous les joueurs doivent se trouver dans leur propre camp.Aucun joueur de l’équipe attaquée par ce coup ne doit s’approcher à moins do 9,15 mètres du ballon avant que le coup n’ait été donné.
La remise en jeu est faite de cette façon après chaque but marqué ; c’est l’équipe contre laquelle le but a été marqué qui effectue la remise en jeu Pour la seconde mi-temps, les équipes changent de côté et le coup d’envoi est donné par un joueur de l’équipe qui n’a pas bénéficié de ce coup au commencement de la partie.
Un but ne peut être marqué directement sur un coup d’envoi.
Pour reprendre la partie après un arrêt temporaire pour un autre motif que ceux énoncés dans le règlement, l’arbitre laisse tomber le ballon A l’endroit où il se trouvait au moment de l’arrêt (à condition que ce no soit pas au-delà d’une ligne de touche ou de but, auquel cas la « balle S terre » serait faite sur la ligne de surface de but parallèle à la ligne de but, à l’endroit le plus proche de celui où il se trouvait au moment de l’arrêt), Le ballon est considéré en jeu dès qu’il a touché le sol ; il ne faut donc pas le frapper avant.

Ballon hors du jeu

Le ballon est hors du jeu lorsqu’il a entièrement dépassé une ligne de touche ou de but ou lorsque l’arbitre a décrété un arrêt du jeu. Les lignes appartiennent à la surface qu’elles délimitent ; par conséquent, un ballon qui touche une ligne n’est pas hors du jeu.
De même, n’est pas hors du jeu un ballon qui rebondit dans le terrain de jeu après avoir touché un moment de but une barre transversale un drapeau de coin arbitre ou un juge de touche

But marqué

Un but est marqué lorsque le ballon a entièrement dépassé la ligne de but entre les montants et sous la barre transversale. Chaque but marqué donne un point. L’équipe gagnante est celle qui a marqué le plus grand nombre de buts.
SI aucun but n’a été marqué ou si les deux équipes en ont réussi le même nombre, le match est déclaré nul.
Si le ballon touche un corps étranger (spectateur, animal…) avant de pénétrer dans le but, l’arbitre arrête le jeu et donne « balle à terre ».

Hors-jeu

Un joueur peut être déclaré hors jeu s’il est plus près de la ligne de but
adverse que le ballon, sauf : s’il se trouve dans sa propre moitié de terrain, s’il y a au moins deux adversaires plus rapprochés que lui de leur
propre ligne de but, si le ballon a été touché ou joué en dernier lieu par un adversaire, s’il reçoit directement le ballon sur un coup de pied de but, un corner, une rentrée de touche ou une balle à terre.
la sanction du hors-jeu est l’équivalent d’un coup franc indirect tiré de l’endroit où le joueur a été signalé hors jeu ; à moins que ce ne soit la surface de but adverse, auquel cas le coup sera tiré d’un point quel¬conque de la moitié de la surface de but où la faute a été commise.

Fautes et incorrections

On distingue quatre catégories de fautes en fonction des sanctions dont elles font l’objet.
Est pénalisé d’un coup de franc direct  tout loueur qui commet intentionnellement l’une des neuf fautes suivantes :

  • donner ou tenter de donner un coup de pied à un adversaire,
  • faire tomber un adversaire ou tenter de le faire,
  • sauter sur un adversaire,
  • charger un adversaire avec brutalité,
  • le charger par-derrière,
  • le frapper ou essayer de le frapper,
  • le tenir,
  • le pousser,

Est pénalisé d’un coup franc indirect (voir paragraphe suivant) le joueur qui commet une des cinq fautes suivantes :
–    jouer d’une façon jugée dangereuse par l’arbitre,
–    charger loyalement (avec l’épaule) lorsque le ballon n’est pas à portée de jeu des joueurs concernés,
–    s’interposer entre le ballon et l’adversaire alors qu’on ne joue pas soit même le ballon,
–    charger le gardien de but sauf :
•    s’il tient le ballon,
•    s’il gêne un adversaire,
•    s’il se trouve en dehors de sa surface de but ;
–    étant gardien de but et tenant le ballon dans sa propre surface de réparation,
•    faire plus de quatre pas en le lâchant puis le reprenant avant qu’il n’ait été joué ou touché par un autre joueur ;
•    manœuvrer pour retarder le jeu.
Est passible d’un avertissement tout joueur qui entre ou sort du terrain de jeu en cours de jeu sans avoir reçu le signe d’acquiescement de
l’arbitre.
Est passible d’un avertissement et d’un coup franc indirect le joueur qui :
–    enfreint les lois du jeu de façon répétitive,
–    désapprouve une décision de l’arbitre,
–    manifeste une conduite inconvenante.
Sera exclu du terrain le joueur qui :
–    de l’avis de l’arbitre, fait preuve de violence et de brutalité,
–    tient des propos injurieux ou grossiers,
–    réitère cette conduite inconvenante après avoir déjà reçu un avertissement. Si le jeu a été arrêté par l’exclusion d’un joueur, il reprend par un coup franc indirect accordé à l’équipe adverse à l’endroit où la faute a ét6
commise.

 Coups francs

Le coup franc direct est celui par lequel le ballon peut validement entrer directement dans le but.
Aucun joueur de cette équipe ne doit se trouver à moins de 9,15 mètres du ballon quand le coup est exécuté.
Sur un coup franc indirect, le tireur du coup franc ne peut validement faire entrer le ballon dans le but directement.

Le coup de pied de réparation ou penalty

C’est une sanction donnée pour une faute grave commise à l’intérieur de la surface de réparation : le ballon est placé sur le point de penalty situé à 11 mètres du but
Le gardien de but reste sur sa ligne de but, sans bouger les pieds tant que le coup n’a pas été donné.
Le tireur donne le coup en avant et ne doit pas toucher à nouveau le ballon avant qu’un autre joueur ne l’ait joué ou touché (et notamment, il ne peut le reprendre si le ballon a été renvoyé par le poteau ou la barre transversale).
Le tireur, choisi par le capitaine, doit être un joueur très calme car le face à face avec le gardien est un moment psychologiquement éprouvant. Tous les autres joueurs doivent se tenir en dehors de la surface de réparation et à 9,15 mètres au moins du point de réparation. Il leur faut être très concentrés sur le ballon pour le cas où le gardien de but parviendrait à le renvoyer.

Sanctions

Si un joueur de l’équipe attaquante, autre que le tireur, commet une faute et marque un but, le but doit être annulé et le coup recommencé.
Si une faute est commise par le tireur alors que le ballon est en jeu, un joueur de l’équipe adverse botte un coup franc indirect à partir de l’endroit où la faute a été commise.

La rentrée de touche

Elle se produit lorsque le ballon a entièrement dépassé la ligne de touche. Il est alors rejeté en jeu, dans une direction quelconque, à partir de l’endroit où il est sorti, par un joueur de l’équipe reposée à celle du joueur qui avait touché le ballon en dernier lieu.
Le plus souvent, c’est une simple remise en effet autre  a la main du bord du terrain : le joueur doit, en conservant les pieds sur la ligne ou hors du terrain, jeter ou lancer le ballon en avant (et non le laisser tomber) après l’avoir fait passer par-dessus sa tête dans un mouvement de balancement des bras d’arrière en avant. Il peut pénétrer immédiate¬ment sur le terrain, mais non retoucher le ballon.
Le ballon est considéré en jeu dès qu’il a pénétré à l’intérieur des limites du terrain.
Un but ne peut être marqué directement par une rentrée de touche.

Sanctions

–    Si la rentrée de touche n’a pas été faite dans les règles, elle est recommencée par un joueur de l’équipe adverse.
–    Si le ballon est rejoué par celui qui l’a lancé avant d’avoir été joué ou touché par un autre joueur, un coup franc indirect est accordé à l’équipe adverse à l’endroit où la faute a été commise.

Le coup de pied de but ou « balle aux six mètres »

C’est un coup de pied accordé à l’équipe défendante lorsque le ballon, touché en dernier lieu par un joueur de l’équipe attaquante, dépasse totalement la ligne de but à l’extérieur de l’espace limité par les montants (c’est-à-dire en dehors du but). Le ballon est alors placé à un point quelconque de la moitié de la surface de but la plus proche de l’endroit où il a franchi la ligne et relancé du pied au-delà de la surface de réparation par un joueur de l’équipe défendante.
Le gardien n’est pas autorisé à recevoir le ballon en main pour le relancer dans le jeu.
Si le ballon n’a pas été envoyé au-delà de la surface de réparation, le coup est recommencé.
Un but ne peut être marqué directement sur un coup de pied de but Les joueurs de l’équipe opposée à celle du tireur doivent se trouver on dehors de la surface de réparation avant que le coup ne soit donné.

Sanction:

Si le tireur rejoue le ballon avant qu’il n’ait été joué ou touché par un autre joueur, un coup franc est accordé à l’équipe adverse à partir de l’endroit où la faute a été commise.

 Le coup de pied de coin ou corner

C’est un coup de pied accordé à l’équipe attaquante lorsque le ballon, après avoir été touché par un joueur de l’équipe défendant, a entièrement franchi la ligne de but en dehors de la partie de cette ligne comprise entre les montants du but.
Il est tiré du coin situé du côté du but (arc de cercle de I mètre de rayon) le plus proche de l’endroit de sortie du ballon.
S’il est tiré du pied gauche par un gaucher placé côté droit du but, ou du pied droit par un droitier placé côté gauche, le ballon peut décrire une trajectoire courbe et entrer dans le but. Dans ce cas, il n’y a pas de hors- jeu.
Il    peut aussi être tiré au moyen d’un échange de passes courtes. La règle du hors-jeu doit alors s’appliquer.
Dans tous les cas, les joueurs de l’équipe adverse doivent respecter la distance minimum de 9,15 mètres du ballon.

Sanction

Si le tireur joue le ballon une deuxième fois avant qu’il n’ait été touché ou joué, un coup franc indirect est accordé à l’équipe adverse.
Pour toute autre infraction, le coup est recommencé.

Vidéo : le football

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : le football

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles