Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ Jeux et loisirs

Jeux : Les messages codés

Vous êtes ici : » » Jeux : Les messages codés ; écrit le: 8 mars 2012 par La rédaction

Jeux : Les messages codésIl existe de nombreux codes pour rendre un message mystérieux. Commençons par les plus faciles pour les plus jeunes.

Les initiales:

On invente une histoire dans laquelle les initiales de chaque mot consti­tuent le message.



Par exemple :

  • Ah ! Les loustics et zouaves,
  • arrêtez un boa obèse, ignare,
  • sympathique !

donne le message suivant : Allez au bois !

L’encre invisible:

Écrire le message avec un effaceur ; il suffit ensuite de noircir le papier avec de l’encre pour que le message apparaisse. (Il sera prudent de faire un test auparavant pour vérifier l’encre qu’il convient d’employer et de s’assurer que

les concurrents auront cette encre à leur disposition pour pouvoir lire le message.

Le message élastique:

Écrire avec un marqueur sur un ballon de baudruche gonflé puis dégon­fler le ballon : les mots disparaîtront pour devenir des taches.

Écrire l’envers:

Mettre un papier carbone côté imprimant sous une feuille de papier mi Puis écrire sur la feuille de papier avec un stylo à bille n’ayant plus d’encre Le message se trouvera écrit au verso de la feuille. Ceux qui auront un miroir pourront le lire rapidement ; les autres devront déchiffre patiemment

le javanais:

Ajouter entre chaque consonne et chaque voyelle les deux lettres AV. message « Le trésor est au pied de l’arbre » donnera :

lave travé savor ave avau pavied dave l’avar brave.

ou bien, après chaque syllabe, ajouter une lettre quelconque (toujours la même) en répétant la voyelle de cette syllabe. Choisissons, par exemple, la lettre F ; cela donne pour le même message :

lefe tréfé sofor èfè ofo pifi éfé defe l’arfar brefre.

Le code de musique:

chaque lettre de l’alphabet correspond à une note :

A do B = ré C = mi D = fa etc.

Pour rendre le déchiffrage plus difficile, on peut décaler la transposition. Par exemple : A = fa B = sol, etc.

Le graphique:

Prendre du papier à petits carreaux et écrire sur le côté gauche d feuille les lettres de l’alphabet. Numéroter les colonnes en haut d feuille (autant de colonnes que de lettres dans le message).

Écrire le message en faisant un point en face de chaque lettre de l’alphabet, dans la première colonne pour la première lettre du mess dans la seconde colonne pour la seconde lettre et ainsi de suite.

Relier les points dans l’ordre des lettres du message. Puis effacer l’alphabet. Le destinataire du message n’aura plus qu’à le rétablir !

Là aussi, un décalage est possible, mais cela risque de rendre le déchiffrage nettement plus long car il faudra d’abord convertir le graphique en lettres décalées, puis trouver la clé du décalage.

On change l’alphabet:

L’ordre des lettres a été changé

 Les lettres sont simplement inversées :

rendez-vous au chêne = souv-zedner ua enêhc.

Les syllabes sont inversées :

rendez-vous au chêne = vous-dezren au nechê.

 Les lettres sont placées en colonnes

Les lettres sont placées en spirale

Les lettres sont remplacées par autre chose:

Les chiffres remplacent les lettres

Dans le même ordre : A = 1; Z = 26

Dans l’ordre inverse : A = 26 ; Z = I

Dans l’ordre décalé : A = 11; B = 12 (par ex.)

Pour trouver ce code, on remarque le nombre le plus fréquent : c’est généralement la lettre E, car c’est celle qui revient le plus souvent dan la langue française. Mais pour rendre l’épreuve plus difficile, on peut précisément rédiger un message sans E

Les lettres sont remplacées par des signes donnés par des grilles

Les lettres sont transposées:

La transposition la plus facile est celle qui consiste à remplacer chaque lettre du message par celle qui la suit dans l’alphabet.

Ce qui donne pour : « Le trésor est au pied de l’arbre » :

« Mf usfps ftu bv qjfe ef m’bscse » La transposition la plus courante est :

avocat (A vaut K), d’où B=L, C=M, D=N, E= O, etc.

il faut savoir que c’est le E (donc O) qui revient le plus souvent, puis A (donc K), S (donc C), I (donc S).

La transposition avec clé est très difficile à découvrir si l’on n’en connaît Mut la clé. Il est donc conseillé de donner un moyen pour découvrir cette clé, par exemple en la cachant dans un dessin.

prenons la clé FEE, soit 655 ; on décale les lettres du message dans alphabet, la première de 6 lettres, la seconde de 5 lettres, la troisième de S lettres, la quatrième de 6 lettres, la cinquième de 5 lettres, la sixième de 5 lettres, etc.

Avec cette clé, MESSAGE s’écrit donc : SJ XY F L K

Le remplissage avec clé:

les lettres du message sont noyées dans beaucoup d’autres lettres. Comme plus haut, la clé doit être indiquée ou donnée à deviner.

Le morse :

Le morse normal:

Voir plus loin « la transmission morse »

Le morse inversé:

Les signes sont renversés. Ce code est assez difficile à découvrir car certains signes morses sont l’inverse d’autres signes. Il faut chercher dans message des signes qui n’ont pas de signification ; par exemple, le C

inversé (-*-*) ne désigne aucune lettre, pas plus que le J (*- – – ) et Z (- -* *).

Le morse déguisé:

C’est par exemple le morse télégraphique : ti = A ta = A ;sépare les lettres; sépare les mots

On reconnaît dans ce genre de code deux sortes de signes :

1) ti et ta

2) les séparateurs de lettres qui reviennent tous les 1 à 4 signes. S’ils reviennent moins souvent, c’est que ce sont des chiffres (voir plus loin l’alphabet morse).

Vidéo : Jeux : Les messages codés

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur :

https://www.youtube.com/watch?v=8T41tPqnBhY

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles